RÉSUMÉ EXÉCUTIF

La rapport national sur la fragilité de la RDC fournit des informations aussi bien variées que complémentaires sur la situation du pays au mois de septembre 2018. Le diagnostic ainsi établi peut être compris à travers différentes articulations de ce rapport.

D’entrée de jeu, la rapport délivre des recommandations – phares sur chaque Objectif de Consolidation de la Paix et du renforcement de l’Etat. Cela indique déjà l’orientation sur l’utilité technique et politique de cette évaluation de la fragilité.

En introduction, le rapport situe l’importance de cette évaluation pour la planification nationale du pays. C’est ainsi qu’ill rapelle les objectifs de la mission qui a été mandatée par le PNUD à la demande du Ministère du Plan à conduire les différentes étapes de cette évaluation selon une méthodologie bien défine.

Le deuxième chapitre du rapport présente d’abord le contexte dans lequel se trouve la RDC au moment de cette évaluation afin de mieux comprendre son impact sur les résultats du diagnostic effectué. En second lieu, le rapport fournit un aperçu succinct de l’évaluation de la fragilité des 18 provinces dans lesquelles la collecte des données a été effectuée.

Le troisieme chapitre, constitue le coeur même de ce rapport. Il s’agit d’une revue complète de chaque PSG qui reprend les facteurs de risqué de fragilité et de ceux de résilience. Il indique comment les différentes sous dimensions de consolidation de la Paix et de renforcement de l’Etat évoluent dans le sens de la sortie de crise. L’analyse effectuée dans ce chapitre a permis au pays de faire la trajectoire des trois dernières évaluations de fragilité afin de mesurer les progrès accomplis.

Le quatrième chapitre présente le spectre de la fragilité de la RDC, tel qu’établi au mois de septembre 2018, à la suite de la compilation des données collectées dans 18 provinces sur les 26 que compte le pays. Ce chapitre a permis d’identifier les domains dans lesquels quelques progrès ont été accomplis et ceux dans lesquels les priorités doivent s’inscrire pour orienter la courbe vers la résilience. Enfin, avant de tirer les principales leçons de cette évalutions de fragilitédu pays, le rapport rassemble en un diagramme, à titre comparatif, les spectres dégagés en 2013, 2016 et 2018.

Au regard de nombreux enseignements tirés de cette évaluation, la conclusion souléve des questions afin de mieux lancer le débat sur l’appropriation du processus New Deal et sur celle des résultats de l’evaluation de la fragilité en RDC.

 

Attachment

Rapport national d’evaluation de la fragilité en RDC  21.1MB